Les Chroniques de Lucullus n°558

Publié dans Les chroniques.

plume Amis gourmands bonjour,
Le Champagne est au courant
Nous sommes au début des vendanges mais, déjà, il faut penser aux frimas de l'hiver pour préserver la récolte 2020. Vincent Philipaux récoltant manipulant en Champagne s'est penché sur la question.

Pour préserver les vignes du gel, on utilise le plus souvent des chaufferettes à pétrole. Cela coûte très cher à l'usage et cela pollue beaucoup. Les chaufferettes traditionnelles, c’est 400 litres par heure et par hectare de fioul et un rechargement quotidien, au même titre que les bougies, dont la facture s’élève, à raison de 500 unités/ha, à 4 000 € par nuit.

Notre viticulteur a eu une idée brillante qu'il a d'ailleurs brevetée. Il s'agit d'un système de câbles électriques chauffants, en partie amovibles et alimenté par des groupes électrogènes. Ce système a été validé au plan technique et environnemental par le Comité Interprofessionnel du vin de Champagne.
Il faut dire qu'en 2019 les gelées de printemps ont anéanti 1000 ha soit 3 % du vignoble.

Monsieur Philipaux améliore une idée déjà existante, celle consistant à faire courir un câble électrique agrafé au fil porteur et au cordon. L'innovation vient de la mobilité du système. Si les câbles restent à demeure, le système d'alimentation est mobile ce qui évite les risques de vol. Un système d'araignée permet de relier les câbles à l'armoire électrique en bord de parcelle, armoire alimentée par le groupe électrogène.

Le rendement s'en est aussitôt trouvé amélioré, passant de 3 grappes /m² en zone non protégée à 18 grappes /m² en zone protégée, ce qui avoisine le nombre maximum autorisé. Les zones non protégées avoisinant une zone protégée ont également évolué à 9 grappes /m².

La consommation de fioul a terriblement baissé. Il faut compter 120 à 140 € pour 7 heures. L'investissement est de 24.000€/ha pour protéger un hectare de 9500 pieds. Même si cela est onéreux le coût est à rapprocher des chiffres cités plus haut.

Le procédé pourrait bénéficier d’une labellisation Haute valeur environnementale (HVE), le vignoble visant un taux de certification de 100% à l’horizon 2030.

Source : Plein champ/Raphaël Lecocq

Pêche électrique, enfin la fin
Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, a annoncé que la pêche électrique était interdite à partir du 14 août 2019 dans les eaux sous souveraineté française.

Le règlement européen n° 2019-1241 publié au Journal officiel de l’Union européenne le 25 juillet 2019 met fin, à compter du 1er juillet 2021 à la dérogation actuellement en vigueur permettant l’usage du chalut électrique dans les eaux de la mer du Nord.

Ce règlement permet aux Etats membres de décider l’interdiction immédiate de la pêche électrique dans les eaux sous leur souveraineté, jusqu’à 12 miles marins des côtes. Pour la France, Didier Guillaume l’avait annoncé à l’Assemblée nationale, un arrêté du préfet de la Région Normandie en date du 25 juillet rend effective cette interdiction dans les eaux françaises concernées, pour tous les navires, dès le 14 août 2019 et jusqu’à la date de la généralisation de cette interdiction dans l’ensemble des eaux européennes.
Pour les pêcheurs de la côte d'Opale il faudra toutefois attendre "deux à trois ans" avant de dresser un bilan, lorsque les fonds marins seront régénérés.
Et pourtant cette pêche est interdite en Europe depuis 1998... mais des dérogations ont été utilisées par tous les pays.

Source : L'Hôtellerie Restauration (abonnement) et France 3 Région

Comment faire manger des légumes à vos enfants !
Gamin je n'étais pas fan des tomates. Un jour comme je boudais devant mon assiette, mon père m'a demandé si je préférais le pâté, devant ma mine réjouie et avec des espoirs fous au cœur ce dernier déclara en signant l'assiette.
" Je te baptise pâté"  et "vas- y mange" dit -il en me regardant. J'ai ingurgité mes tomates.
La méthode vous semble peut être brutale mais depuis je mange des tomates.

Il existe bien d'autres méthodes pour faire manger des brocolis ou du chou-fleur à vos enfants car les légumes sont indispensables à la croissance des nos têtes blondes, mais aussi aux brunes et aux rousses. Ils ne peuvent pas seulement manger des pâtes, du pain ou de riz.

Il faut alors ruser en mélangeant les légumes à d'autres produits comme par exemple leur fromage préféré. Voici plusieurs options.
- Un purée de carottes ou de courgettes-pommes de terre agrémentée de Carré Frais c'est tout de suite plus intéressant.
- La soupe est un excellent moyen de faire découvrir de nouveaux goûts aux enfants.
- Des dés de fromages dans la purée ou les légumes écrasés.

Une fois la saveur du légume découverte on peut envisager de la faire découvrir en émincé ou en gratin avant de passer à l'étape ultime, le légume seul.
Sources : Histoire  personnelle et Qui veut du fromage

Faux steak et vrai malbouffe
Certes l'info n'est pas nouvelle mais il est bon de rappeler les fondamentaux.
En janvier 2017, le magazine 60 millions de consommateurs expliquait dans un article intitulé " des steaks végétaux pas si naturels" que contrairement à une opinion répandue, les steaks et pavés végétaux ne sont ni un moyen de manger plus sain ni de préserver l'environnement.

Stéphane Walrand, Directeur de recherches du laboratoire de nutrition humaine à l’INRA de Clermont-Ferrand,  rappelle qu’aucune des protéines végétales de ces produits ne contient les neuf acides aminés essentiels pour l’organisme pour fabriquer du muscle, des enzymes, des anticorps et des hormones.
 […]. Elles ne contiennent quasiment aucun des éléments minéraux clés, comme le fer et le zinc, alors que la viande en est une source importante.
Soyons clairs. Un steak végétal, même riche en protéines, n’aura jamais le même profil nutritionnel que son homologue animal. A noter que l’eau figure en tête de la liste des ingrédients de ces produits et représente près de 30% de leur poids.

Cette enquête, aux propos toujours vrais, lisez les étiquettes, démontre bien que ces produits ne sont pas des aliments minceur, qu'il peuvent tromper les gens en leur faisant miroiter les même avantages que la viande sans devoir en manger. Ces produits qui veulent imiter la viande sont en fait largement pourvu en additifs comme les colorants, les gélifiants, les épaississants, les exhausteurs de goûts….

Sources : 60 millions de consommateurs et culture viande

Sur ces quelques mots je vous dis à bientôt.
Gastronomiquement Votre, Lucullus

 

Amis gourmands bonjour,

Ce que j'aime bien en France c'est qu'il se passe toujours quelque chose qui a trait aux terroirs, à l'alimentation en général ou aux plaisirs liés à celle-ci. Je ne cesse de m'émerveiller de cette constante chez mes compatriotes.

 

On est les champions... de la dégustation de vins à l'aveugle.

Ce samedi à la maison Bollinger en Champagne, 18 équipes venues du monde entier, dont la Chine, se sont affrontées dans une compétition pendant laquelle il fallait reconnaître 12 crus présentés à chaque équipe.

Le challenge consistait à discerner les caractéristiques des vins selon 5 critères :

Le cépage principal, le pays de production, l'appellation, le producteur et le millésime.

 

Parmi les 12 crus issus du monde entier 4 étaient des crus français.

 

C'est une équipe d'amateurs de Toulouse que a obtenu les meilleurs résultats en réussissant à discerner les 5 critères pour 3 des vins présentés.

Le patron de l'équipe, Jean-Michel Perrussan, dit s'entraîner toutes les semaines avec ses amis du club d'amateurs.

 

La prochaine édition, la 4ème, devrait avoir lieu en octobre prochain à Chateauneuf-du-Pape dans le Vaucluse.

Source : L'union l'Ardennais

http://www.lunion.presse.fr/accueil/la-france-est-championne-du-monde-de-degustation-de-vin-a-ia0b0n425792

 

Pêche au gros dans nos rivières

A votre avis quel est le plus gros poisson que l'on puisse pêcher dans nos cours d'eau ?

Le brochet peut être ?

Vous n'y êtes pas, il faut chercher beaucoup plus gros, plus gros encore que l'esturgeon.

C'est le silure. Ce gros poisson vit vieux et c'est parfaitement adapté à notre climat.

On le retrouve notamment dans la Saône

Le record en France a été pêché par Jeremy Lorton en 2004. 2m56 pour 110 kg.

A vos canne à pêche...

Source : l'Est républicain

http://www.estrepublicain.fr/haute-saone/2014/10/20/le-silure-nouveau-poisson-trophee

 

Le Sial s'est ouvert jusqu'au 23 octobre

Le Sial c'est le Salon international de l'alimentation.

C'est à Villepinte en région parisienne que ce tient cet événement majeur relatif à l'almentation.

 

Là encore malgré une concurrence acharnée le savoir faire français en matière d'alimentation tient encore le haut du pavé. Certes les nouvelles méthodes de consommation, comme le très angl-saxon snacking, font du tort aux restaurants et donc à la gastronomie. Pour autant, notre art de vivre fait toujours de très nombreux adeptes dans le monde entier et le nombre de ceux ci est en constante augmentation.

 

Source : L'alsace

http://www.lalsace.fr/actualite/2014/10/20/dans-l-assiette-le-label-france-resiste-a-la-concurrence

 

Bonne initiative

Au puy en Velay les pâtissiers se sont mis à l"oeuvre pour aider l'association les nez rouges qui vient voir et distraire les enfants hospitalisés.

Une tarte géante de 19,2 m² a été réalisée -(6 mètre de long pour 3,2 m de large). La tarte géante du club des Chocolatier Pâtissiers de Haute-Loire a toute les chances de rentrer au Guinness des Records

La tarte a été divisée en 1200 parts vendues 10 € l'unité.

 

Source:La Montagne

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/haute-loire/2014/10/19/le-record-du-monde-de-la-tarte-geante_11187899.html

 

La Confrérie des Amis de Lucullus

Ce samedi une partie de la confrérie s'est retrouvée pour fêter "La balade du Terroir en Essonne".

Pas moins de 26 producteurs et artisans de l'Essonne ouvraient leurs portes au public.

 

Nous en avions choisi 2 d'entre eux.

Le matin nous avons visité la Brasserie artisanale Parisis à Epinay sous Sénart où l'on nous a expliqué en détail toute la procédure de fabrication d'une bière artisanale, qu'elle soit blonde, ambrée ou blanche. Bien évidemment nous avons interrogé notre hôte sur les produits utilisés pour ses réalisations, son houblon, ses malts, son eau, ses levures.

Ce fut très enrichissant intellectuellement et très agréable lors de la dégustation.

 

Après un repas sympathique dans une crêperie, nous nous sommes dirigés à la ville d'à côté.

 

C'est à Yerres que nous avons visité l'entreprise "Macarons gourmands" qui comme son nom l'indique n'est pas une charcuterie.

Tout comme à la brasserie, les produits et ingrédients de base nous ont été présentés avant une démonstration de réalisation et de mise en place. Pour finir une dégustation des plus agréable nous fut proposée.

Ce fut l'occasion de découvrir un monde nouveau de saveurs comme le macaron au pain d'épice et foie gras ou encore celui au Mojito

 

La prochaine balade du Terroir en Essonne aura lieu fin mars 2015

Le programme est déjà publié sur www.terroir-essonne.com ou sur www.facebook.com/terroir91 .

 

Sur ces quelques mots je vous souhaite une excellente semaine.

Gastronomiquement Votre, Lucullus

 

Commentaire (0) Clics: 26