Les Chroniques de Lucullus n°416

Publié dans Les chroniques.

plumeAmis gourmands bonjour,

Pesticides et maladies professionnelles
Enfin il a été reconnu par notre système judiciaire que l'exposition aux pesticides pouvait relever de la maladie professionnelle. Il y a de plus en plus de cas où l'on est certain que l'exposition aux pesticides fait courir des risques sanitaires aux salariés mais aussi aux riverains.

Dernièrement en Dordogne une employée a pu faire reconnaître devant les tribunaux le faute inexcualbe de son employeur en cette matière.
En 2013 déjà les attendus de la cour sont nets
Le 31 octobre 2013, la chambre sociale de la cour d'appel de Bordeaux infirmait la décision, reconnaissant la faute inexcusable :
"L'utilisation de produits précités, à savoir le Clameur et le Cabrio Top, classifiés irritants, permet d'établir que l'employeur avait nécessairement conscience du danger auquel ses salariés pouvaient être exposés".
Les magistrats relèvent aussi que "la preuve de la fourniture de matériel de protection adapté au travail de la salariée n'est pas davantage fournie".
En 2014, après avoir interjeté un pourvoit en cassation, l'entreprise a préféré se désister. Cela évite de fixer une jurisprudence en la matière.

sources: Le monde .fr
http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/11/pesticides-la-faute-inexcusable-d-un-employeur-viticole-reconnue_4400130_3244.html

Jus de fruits
Le juicing vous connaissez?
Ah bon vous non plus alors faisons un petit tour du propriétaire.
Le juicing c'est l'usage d'une réduction de fruits, de légumes et d'herbes en jus.
C'est pour moi une nouvelle mode citadine pour éviter de cuisiner. Bref du fast food qui se donne bonne conscience.
L'usage de la centrifugeuse à fruits ou à légumes n'est pas vraiment récente mais certains voudraient nous faire croire que voici donc l'Eldorado de la santé. Hors le juicing point de salut.
Le juicing il n'y a rien de jouissif là dedans.
Le jus de tomate c'est peut être bon mais moi je le préfère en Bloody Mary si vous me suivez bien.

Ce faisant, rien de mauvais, mais de là à dire que rien ne peut se faire sans ça je me permets de m'élever en faux.
Il y a là un grosse affaire de sous.
Comme le dit si bien l'article du Monde, après Detox Delight, cinq nouvelles marques viennent de se lancer : Bo Jus, Nubio, Dietox, Bob's Cold Press et Kitchendiet.
Il faut dire que cela marche côté mode. On promet monts et merveilles si l'on suit des cures assidues de juicing.

Adeline Grange et Maximilien Frank on lancé en 2009 Detox delight.
Ces végétariens convaincus veulent nous prouver que l'on peut se nourrir qu'avecs leur produits, vendus d'ailleurs assez cher. C'est une programme qui s'adresse au citadins fainéants.
Dans l'interview donnée au journal le créateur de cette franchise le disent sans détour.
"Les gens ne savent plus comment s'alimenter, ils manquent de temps pour faire les courses et manger bio exige de faire des détours. C'est très agréable de faire le plein de vitamines avec un programme déjà pensé pour soi".

Donc on pense pour vous encore une fois. C'est terrible cette tendance à l'infantilisation, et le pire, c'est que ça marche.
Pascal disait que l'homme est un roseau pensant. Je pense surtout que c'est un mouton bêlant de la pire espèce.
Dans cet article j'ai noté une phrase qui m'a profondément choqué:
"Paris nous semblait très en retard sur Londres, où l'on trouvait déjà des tas de bars à jus."
Ah je suis rassuré, ils veulent simplement rattraper un retard et non pas vous expliquer comment manger sainement.
J'ai eu peur deux minutes, c'est bien une affaire de pognon . On va tondre le mouton.
Dommage pur eux je n'en serais pas.

Sources:
http://www.lemonde.fr/le-magazine/article/2014/04/11/les-detox-pur-jus_4398908_1616923.html

Région et terroirs
Encore une fois le bons sens est bafoué. Le village de Laguiole dans l'Aveyron se bat depuis des années pour que le savoir faire de son terroir soit reconnu et non pillé par un étranger qui plus est parisien.

Le 4 avril, la cour d'appel de Paris a débouté la commune de 1.300 habitants qui souhaitait voir la justice reconnaître "une spoliation", une pratique commerciale "trompeuse" et une "atteinte à son nom, à son image et à sa renommée".

En effet monsieur Gilbert Szajner, val de marnais a déposé en 1993 la marque Laguiole pour un ensemble de produits allant du couteau au linge de maison en passant par les briquets et autres barbecues.

Dans son arrêt, la cour d'appel estime qu'il résulte du code de propriété intellectuelle que "peuvent constituer une marque de fabrique, de commerce ou de service les "noms patronymiques et géographiques".
Elle estime aussi que la commune de Laguiole "ne démontre pas" que l'usage fait de son nom serait "de nature à porter atteinte aux intérêts publics ou à préjudicier à ses administrés".
La commune est condamnée à verser 100.000 euros de frais de justice à ses adversaires.

Dans cette bataille commerciale et identitaire, Gilbert Szajner a même interdit au village d'utiliser un nouveau logo. L'affaire est en appel devant l'OHMI (Office de l'harmonisation dans le marché intérieur), l'agence européenne chargée des marques.
En attendant ce monsieur fait fabriquer des copies des célèbres couteaux au Pakistan et cela en toute légalité.

Le maire de Laguiole a mobilisé l'association des maires de France (AMF) pour l'aider dans sa démarche auprès du gouvernement actuel.

Ce qui m'énerve le plus c'est le temps que met une évidence, celle de protéger nos terroirs de façon sérieuse, à monter au cerveau de nos politiciens. A croire qu'ils n'en ont pas ou pas beaucoup car ce ne sont pas les dispositions législatives  sur les IGP qui font avancer les choses concrètement.
En effet depuis 2013, une modification a été apportée à la loi sur la consommation ouvrant ainsi le champ de reconnaissance des IGP ou indications géographiques protégées jusqu'ici réservé au seuls produits alimentaires, aux produits manufacturés

Sources :
http://www.lamontagne.fr/france-monde/actualites/a-la-une/national/2014/04/15/le-village-de-laguiole-depossede-de-son-nom-en-appelle-au-president-hollande_1965905.html

Fausse morille géante mais vraie gyromitre.
Le printemps est propice à l'éclosion, si je puis m'exprimer ainsi, de la morille. Ce délicieux champignon au goût subtile.
Le poids moyen d'une morille est de 15 g alors imaginez donc l'ébahissement de monsieur Henry Saby lorsqu'il a découvert une morille de 500 g.
En fait, il s'agissait, plus exactement, d'une gyromitre, aussi appelée fausse  morille.
La gyromitre est interdite à la vente en France car elle est toxique crue, voir mortelle. Même cuite elle peut être dangereuse tout comme les vapeurs de cuisson car elles dégagent du monomethyllhydrazine qui est une substance mortelle.
Pas de chance pour notre chercheur de champignons.

Source :
www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/puy-de-dome/2014/04/14/une-trouvaille-hors-norme-dans-les-bois-d-ambert-une-morille-geante_1965792-6670.html

Sur ces quelques mots je vous souhaite une excellente semaine.
Gastronomiquement Votre, Lucullus