Les Chroniques de Lucullus n°582

Publié dans Les chroniques.

plume Amis gourmands bonjour,
 In Vino Veritas (1ère partie)
Il y a longtemps que je désire faire une chronique sur le vin en France mais il y a tellement à dire et tellement d’angles d’attaque sur le sujet qu’il m’est impossible de n’en faire qu’une. Aussi, aujourd’hui je vais m’attacher aux régions viticoles françaises.

J’ai fait le choix de quatorze régions. Certains classements sont plus restrictifs et n’en proposent que huit, mais c’est celui là que je préfère. Dans chacune de ces régions on peut distinguer des zones particulières et des dénominations propres. J’y viendrai plus loin mais pour commencer voici ma liste.
Alsace Beaujolais Bordeaux Bourgogne
Bugey-Savoie Champagne  Corse Jura
Languedoc-Roussillon Loire Lorraine Provence
Rhône Sud-Ouest Armagac Cognac
 
Chaque région a ses spécificités propres telles que les cépages, les méthodes de production et bien sûr les terroirs; terroirs qui font la typicité des vins français. Il faut savoir qu’une des particularités françaises réside dans les assemblages entre divers cépages afin de donner de grands vins que nous connaissons comme dans le Bordelais ou en Vallée du Rhône. Pour autant, en mono-cépage il y a de très grands vins comme les vins de Bourgogne ou ceux d’Alsace. Là aussi j’y reviendrai. Mais pour le moment, attachons nous aux cépages eux mêmes.

Les cépages.
Définition
Un cépage est une variété de vigne. On distingue les cépages de cuve pour faire le vin et les cépages de table pour la production de raisins de table. Il en existe des milliers, peut être 10.000, mais seule une minorité est utilisée pour produire du vin. On distingue les cépages essentiellement par la forme de feuilles et des grappes. Les scientifiques - ampélographes- les ont classés en familles. L’ampélographie est la discipline scientifique s’attachant à la description des cépages et à leur classification. Selon certains scientifiques il ressort que les grappes à petits grains sont plus propices à donner de bons vins que les grappes à gros grains. L’Europe occidentale a surtout vu les premiers se développer.

Histoire
Historiquement la vigne serait originaire d’une zone géographique s’étendant de l’Albanie aux îles Ioniennes, à la Grèce et de l’actuelle Bosnie Herzégovine. Cette zone aurait été le dernier refuge de la vigne après la dernière ère glacière. Les premières traces de vinification nous viennent d’Asie Mineure, de la Transcaucasie et de la Mésopotamie près des sources du Tigre et de l’Euphrate. Mais il existait toutefois des formes sauvages et locales de vignes.

Son ère de répartition assez disparate a naturellement créé des différences tout en conservant une certaine homogénéité, d’où l’apparition de formes locales qui sont à l’origine des groupes climatiques de cépages.

D’autres raisons, plus liées à l’homme entrent dans la diversification de la vigne, par exemple, la cessation du commerce du vin liée aux grandes invasions barbares mais aussi la destruction des vignes par les Sarrasins. De fait, les plans de vignes retournent à l’état sauvage et se lient aux vignes de forêts appelées aussi lambrusques. Plus tard, les échanges commerciaux ou les pèlerins de retour de leurs pérégrinations vont permettre la diffusion puis le croisement de cépages alors inconnus chez nous

Il existe plusieurs espèces de vignes sauvages dont le vitis vinifera qui nous intéresse ici. Elle a été classée en deux sous espèces Vitis vinifera subsp.Sylvetris et Vitis vinifera subsp.Vinifera. La première désigne la plante à l’état sauvage et la seconde la vigne cultivée. Après ces précisions d’ordre historique et scientifique, revenons aux régions françaises et à leurs cépages.

En France près de 260 cépages sont autorisés et parmi ceux-ci seuls une dizaine représentent plus de 60 % des surfaces plantées en vigne. Tout n’est pas simple chez nous car si l’on trouve des cépages autorisés d’autres sont ou ont été interdits en 1934 puis de nouveau autorisés en 2003. Toutefois, à cette époque, la réglementation européenne en interdit la commercialisation. Il s’agit des six variétés suivantes : noah (blanc), clinton, isabelle, herbemont, jacquez et othello. Néanmoins, en 2015 il a été permis de planter à titre expérimental des nouveaux cépages dits résistants et en 2017 la réglementation a évolué autorisant 12 nouveaux cépages, 8 blancs (Cabernet Blanc, Bronner, Johanniter, Muscaris, Saphira, Solaris, Soreli, Souvignier Gris. ) et 4 rouges (Monarch, Cabernet Cortis, Pinotin, Prior ). Au moins un autre est apparu spontanément le Muscadet rouge (voir la Chronique 565 du 26 janvier 2020. D’autres autorisations sont en cours d’études.

Le réchauffement climatique entre aussi en jeu dans les hybrides possibles et les réglementations françaises et européennes vont encore évoluer d’autant que d’autres pays sont concernés tels l’Italie ou l’Espagne. Aujourd’hui 259 cépages sont cultivés en France, 124 blancs, 9 gris, 115 noirs, 10 rosés et 1 rouge

Certains cépages sont spécifiques à une région comme le Riesling en Alsace d’autres sont répandus un peu partout en France et à l’étranger comme le Chardonnay ou le Cabernet Sauvignon. Etranger qui possède aussi ses cépages propres que nous n’utilisons pas, je pense là, par exemple, à l’Italie, autre pays viticole fameux.

Voici les cépages les plus utilisés chez nous.
En rouge, le Merlot, le grenache noir, le Carignan, le Cabernet-Sauvignon, le Pinot noir
En blanc l’Ugni blanc, le Sauvignon blanc, le Chardonnay.

A côté de ces principaux cépages ont retrouve souvent :
En rouge : le Cinsault, le Malbec, le Gamay, le Mourvèdre, le Tannat
En blanc : le Viognier, l’Aligoté, le Chasselas, le Chenin, le Semillon
En gris : le Pinot gris, le Picpoul gris
En rosé la : la Clairette, le Muscat
En rouge il n’y a que le Cardinal rouge

Il y en a au total 259, ne l’oubliez pas mais les appellations spécifiques sont plus nombreuses voire innombrables. Heureusement elles sont regroupées en vignobles qui sont des entités géographiques.
Vignoble d’Alsace AOP-AOC au nombre de 3 :
Alsace grand cru Alsace Crémant d’Alsace
Vignoble du Beaujolais AOC-AOP  au nombre de 12 :
Beaujolais Chénas Fleurie
Moulin-à-Vent Beaujolais Villages Chiroubles
Juliénas Régnié Brouilly
Côte de Brouilly Morgon Saint-Amour
Vignoble du Beaujolais IGP au nombre de 2 :
Comtés Rhodaniens Saône-et-Loire
Vignoble de Bordeaux AOC-AOP au nombre de 40 :
Barsac Côtes de Bourg, Bourg Bourgeais
Loupiac Premières Côtes de Bordeaux Blaye
Crémant de Bordeaux Lussac-Saint-Emilion Puisseguin-Saint-Emilion
Bordeaux Entre-deux-Mers Margaux
Saint-Emilion Bordeaux supérieur Fronsac
Médoc Saint-Emilion grand cru Cadillac
Graves Montagne-Saint-Emilion Saint-Estèphe
Canon Fronsac Graves de Vayres Moulis
Saint-Georges-Saint-Emilion Cérons Graves supérieures
Neac Saint-Julien Côtes de Blaye
Haut-Médoc Pauillac Sainte-Croix-du-Mont
Côtes de Bordeaux Lalande-de-Pomerol Pessac-Léognan
Sainte-Foy-Bordeaux Côtes de Bordeaux-Saint-Macaire Listrac-Médoc
Pomerol Sauternes
Vignoble de Bordeaux IGP au nombre de 2:
Atlantique Périgord
Vignoble de Bourgogne AOC-AOP au nombre de 83 :
Aloxe-corton Chevalier-Montrachet Irancy Pommard
Auxey-Duresses Chorey-lès-Beaune La Grande Rue Pouilly-Fuissé
Bâtard-Montrachet Clos de la Roche La Romanée Pouilly-Loché
Beaune Clos de Tart La Tâche Pouilly-Vinzelles
Bienvenues-Bâtard-Montrachet Clos de Vougeot Ladoix Puligny-Montrachet
Blagny Clos des Lambrays Latricières-Chambertin Richebourg
Bonnes-Mares Clos Saint-Denis Mâcon Romanée-Conti
Bourgogne Corton Maranges Romanée-Saint-Vivan
Bourgogne aligoté Corton-Charlemagne Marsannay Ruchottes-Chambertin
Bourgogne mousseux Côte de Beaune Mazis-Chambertin Rully
Bourgogne Passe-tout-grains Côte de Beaune-Villages Mazoyères-Chambertin Saint-Aubin
Bouzeron Côte de Nuits-Villages Mercurey Saint-Bris
Chablis Coteaux Bourguignons Meursault Saint-Romain
Chablis Grand Cru Crémant de Bourgogne Montagny Saint-Véran
Chambertin Criots-Bâtard-Montrachet Monthélie Santenay
Chambertin-Clos de Bèze Echezeaux Montrachet Savigny-lès-Beaune
Chambolle-Musigny Fixin Morey-Saint-Denis Viré-Clessé
Chapelle-Chambertin Gevrey-Chambertin Musigny Volnay
Charlemagne Givry Nuits-Saint-Georges Vosne-Romanée
Charmes-Chambertin>/td> Grands-Echezeaux Pernand-Vergelesses Vougeot
Chassagne-Montrachet Griotte-Chambertin Petit Chablis  
Vignoble de Bourgogne IGP au nombre de 5 :
Coteaux de l’Auxois Saône-et-Loire Sainte-Marie-la-blanche
Coteaux de Tannay Yonne  
  Vignoble du Bugey Savoie AOC-AOP au nombre de 5 :
Bugey Roussette de Savoie Roussette du Bugey
Seyssel Vin de Savoie
 Vignoble du Bugey Savoie IGP au nombre de 4 :
Comtés Rhodaniens Coteaux de l’Ain
Isère Vin des Allobroges
  Vignoble de Champagne AOC-AOP au nombre de 3 :
Champagne Coteaux champenois Rosé des Riceys
Vignoble de Champagne IGP au nombre de 2 :
Coteaux de Coiffy Haute-Marne
  Vignoble de Provence-Corse AOC-AOP au nombre de 13 :
Ajaccio Coteaux d'Aix-en-Provence Muscat du Cap Corse Vin de Corse
Bandol Coteaux varois en Provence Palette Bellet
Côtes de Provence Patrimonio Cassis Les Baux de Provence
Pierrevert      
  Vignoble de Provence-Corse IGP au nombre de 10 :
Alpes-de-Haute-Provence Bouches-du-Rhône Maures Var
Alpes-Maritimes Hautes-Alpes Méditerranée Alpilles
Ile de Beauté Mont Caume    
 Vignoble du Jura AOC-AOP au nombre de 6 :
Arbois Côtes du Jura L’Etoile
Châteaux-Chalon Crémant du Jura Macvin du Jura
Vignoble du Jura IGP au nombre de 1
Franche-Comté
Vignoble du Languedoc-Roussillon AOC-AOP au nombre de 26 :
Banyuls Côtes du Roussillon Limoux
Muscat de Mireval Banyuls grand cru Côtes du Roussillon Villages
Malepère Muscat de Rivesaltes Cabardès
Crémant de Limoux Maury Muscat de Saint-Jean-de-Minervois
Clairette du Languedoc Faugères Minervois
Rivesaltes Collioure Fitou
Minervois-La Livinière Saint-Chinian Corbières
Grand Roussillon Muscat de Frontignan Corbières-Boutenac
Languedoc Muscat de Lunel  
Vignoble du Languedoc-Roussillon IGP au nombre de 26
Ariège Coteaux du Pont du Gard Le Pays Cathare
Aude Côtes Catalanes Pays d'Hérault
Cévennes Côtes de Thau Pays d'Oc
Cité de Carcassonne Côtes de Thongue Sable de Camargue
Côte Vermeille Côtes du Brian Saint-Guilhem-le-Désert
Coteaux d'Ensérune Duché d'Uzès Vallée du Paradis
Coteaux de Narbonne Gard Vallée du Torgan
Coteaux de Peyriac Haute Vallée de l'Aude Vicomté d'Aumelas
Coteaux du Libron Haute Vallée de l'Orb  
Vignoble du Lorraine AOC-AOP au nombre de 6 :
Côtes de Toul blanc Côtes de Toul rouge Moselle rosé
Côtes de Toul gris Moselle blanche Moselle rouge
Vignoble du Lorraine IGP au nombre de 3 :
Côtes de Meuse blanc Côtes de Meuse rosé Côtes de Meuse rouge
Vignoble du Rhône AOC-AOP au nombre de 30 :
Beaumes de Venise Costières de Nîmes Crozes-Hermitage
Saint-Joseph Château-Grillet Côte Rôtie
Gigondas Saint-Péray Châteauneuf-du-Pape
Coteaux de Die Grignan-les-Adhémar Tavel
Châtillon-en-Diois Coteaux du Lyonnais Hermitage
Vacqueyras Clairette de Bellegarde Côtes du Rhône
Lirac Ventoux Clairette de Die
Côtes du Rhône Villages Luberon Vinsobres
Condrieu Côtes du Vivarais Muscat de Beaumes-de-Venise
Cornas Crémant de Die Rasteau
Vignoble du Rhône IGP au nombre de 13 :
Ardèche Comtés Rhodaniens Duché d'Uzès
Vaucluse Bouches-du-Rhône Coteaux des Baronnies
Gard Cévennes Coteaux du Pont du Gard
Méditerranée Collines Rhodaniennes Drôme
Sable de Camargue    
Vignoble du Sud-Ouest AOC-AOP au nombre de 30 :
Béarn Côtes de Millau Haut-Montravel
Pécharmant Bergerac Côtes de Montravel
Irouléguy Rosette Brulhois
Côtes du Marmandais Jurançon Saint-Mont
Buzet Entraygues - Le Fel Madiran
Saint-Sardos Cahors Estaing
Marcillacv Saussignac Coteaux du Quercy
Fronton Monbazillac Tursan
Côtes de Bergerac Gaillac Montravel
Côtes de Duras Gaillac premières côtes Pacherenc du Vic-Bilh
Vignoble du Sud-Ouest IGP au nombre de 14 :
Agenais Comté Tolosan Côtes du Tarn
Thézac-Perricard Ariège Coteaux de Glanes
Gers Vins de la Corrèze Atlantique
Côtes de Gascogne Lavilledieu Aveyron
Côtes du Lot Périgord  
A tout cela il faut rajouter 2 vignobles un peu particuliers, ceux d’Armagnac et de Cognac
Vignoble du Armagnac AOC-AOP au nombre de 2 :
Floc de Gascogne blanc Floc de Gascogne rosé
Vignoble du Armagnac IGP au nombre de 6 :
Comté Tolosan blanc Comté Tolosan rouge Landes rosé
Comté Tolosan rosé Landes blanc Landes rouge
Vignoble du Cognac AOC-AOP au nombre de 2 :
Pineau des Charentes blanc Pineau des Charentes rouge
Vignoble du Cognac IGP au nombre de 2 :
Atlantique Charentais
 Si l’on rentre dans le détails des chiffres il faut savoir que chaque appellation est plus ou moins subdivisée ce qui donne au total le tableau suivant
Régions AOC-AOP IGP
Alsace 637  
Beaujolais 171 6
Bordeaux 668 9
Bourgogne 1416 15
Champagne 8 6
Jura 24 3
Languedoc-Roussillon 155 09
Loire 166 24
Lorraine 6 3
Provence-Corse 58 30
Vallée du Rhône 122 53
Savoie-Bugey 55 12
Sud-Ouest 72 48
Sud-Ouest Armagnac 2 6
Sud-Ouest Cognac 2 27
 
Soit 3562 AOC AOP et 351 IGP sans compter les appellations sans labels
 Je pense avoir donné un aperçu assez exhaustif des régions viticoles française. J’y reviendrai plus en détail avec des cartes afin de mieux visualiser l’ensemble.

Sources :
Documentations personnelles et livres
"L’atlas de vins de France", "Sur les chemins des vignobles de France".

et les sites suivants. Il y en a eu d’autres qui corroboraient les données ou étaient moins explicites :
Pour les cépages 1: cépages2  :
Pour la Classification
Pour l'Histoire :

 Sur ces quelques mots je vous dis à bientôt.
Gastronomiquement Votre, Lucullus
Commentaire (0) Clics: 21