Grimod de la Reynière

Écrit par Lucullus. Publié dans Les personnages.

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de la Reynière
Paris 10 novembre 1758 (Paris) 25 décembre 1838 (Villiers-sur-Orge)

Grimod de la ReyniereGrimod de la Reynière est issu par sa mère d'une vielle famille de l'aristocratie française, et par son père d'une ancien lignée de fermiers généraux.
Rejeté par sa famille à cause d'une infirmité qui lui déforme les mains, il est éduqué par la domesticité de celle ci puis sera envoyé en pension.
Il obtiendra un diplôme d'avocat.

Ecrivaint et amateur de littérature il se fera critique littéraire mais surtout il est précurseur dans le domaine de la littérature gastronomique.
A 15 ans, alors qu'il sort du collège louis le Grand, ses parents l'ont obligé à voyager pour ne pas l'avoir à côté d'eux.
Cela forgera son caractère et en fera un cynique et un bon vivant.
Il voyage pendant trois ans dans le Bourbonnais, le Lyonnais, le Dauphiné et la Savoie à Genève et à Lausanne.

Une anecdote est fameuse.
Alors qu'il est de retour à Paris et en l'absence des ses parents il organise un somptueux dîner ou à la place d'honneur se tient un cochon vivant vêtu des habits de son père.Si les invités sont aux anges, la famille qui est de retour de manière impromptue ne le voit pas de cet œil et obtient même une lettre de cachet à son encontre.

C'est là un tournant magistral car, pendant les deux ans que durera son exil au couvent de Nancy, il va découvrir l'art de bien manger près du père abbé.

La révolution étant là, et loin des richesses de sa famille, il vit alors à Lyon, il devient négociant pour pouvoir vivre.
Amis avec Louis Sébastien Mercier et de Restif de La Bretonne, ils seront témoins de la révolution gastronomique que va vivre la France au début du 19ème siècle avec l'arrivée des restaurants et de leur clientèle bourgeoise.

Créateur de la littérature gastronomique il publiera entre 1802 et 1812 "l'almanach des gourmands".
Ce sera également " le journal des gourmands et des belles, l'épicurien Français" (1806 – 1815).

L'almanach sera arrêté à cause de plainte pour partialité.
Grimod de la Reynière, ne s'arrête pas là.
Simultanément à la critique gastronomique, il crée un jury de dégustation, dont Cambacérès est membre et le docteur Gastaldy président, chargé de rédiger des légitimations qui seront reproduits dans l'almanach.
Il invente également la presse gastronomique et la publicité culinaire.
Son œuvre est magistrale et essentiel à l'histoire de la cuisine française du 19ème siècle.
Le manuel des Amphitryons paraît en 1808.
Divisé en trois parties ce manuel est un ouvrage que se doit de posséder et de mettre en œuvre toute maison digne de ce nom.
  • Traité de la dissection des viandes.
  • Traité des menus.
  • Traité des éléments de la politesse gourmande.
La première partie est illustré de planche datant du 17ème siècle afin d'instruire l'amphitryon du 19ème siècle qui, s'il ne sait ni découper ni servir pourrait être "comparé au possesseur d'une belle bibliothèque qui ne saurait lire".
Dans ce manuel, il intègre des ingrédients nouveaux : la pomme de terre, la tomate, les pâtes. Il présente le cochon comme un sanglier civilisé, et nous rappelle que la dinde est une poule venue d'Inde.

A la fin de sa vie il épouse la femme avec qui il vit depuis 20 ans.
Il se retire au château de Brinvillier à Villiers sur Orge.
Il meurt à 80 ans le soir du réveillon du 25 décembre 1837.

Il reste également de cet auteur gastronome quelques sentences :
  • Quelques personnes redoutent à table une salière renversée et le nombre treize. Ce nombre n’est à craindre qu’autant qu’il n’y aurait à manger que pour douze ; quant à la salière, l’essentiel est qu’elle ne se répande pas dans un bon plat.
  • Un vrai gourmand aime autant faire diète que d’être obligé de manger précipitamment un bon diner.
Source : Wikipedia
https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Balthazar_Laurent_Grimod_de_La_Reynière
Source : Cuisine à la française
http://www.cuisinealafrancaise.com/fr/article/20-grimod-de-la-reyniere
Il a beaucoup été écrit sur ce personnage et mes sources en sont tout autant diverses. Je n'ai mis ici que deux des principales.

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé
Propulsé par Komento